AZOBÉ
AZOBÉ

Nom latin : Lophira Alata 

Autres noms : Ekki, Bongossi, Bongossi-Ekki, Okoga

Couleur : Rouge foncé à brun violet, dépôts blancs dans les vaisseaux

Famille : Ochnacées

Origine : Afrique

Dureté Janka: 2340 (très proche du Jatoba et au dessus du merisier rouge)

Masse volumique: 1 070 kgs/m3 (4,67 lbs/pmp)

Stabilité en service: Peu stable comme l'érable sycomore et le pin maritime.

arrow&v

Classe d'emploi

L'Azobé est un bois utilisable dans les situations dans lesquelles il est en contact avec le sol ou l'eau douce (exposé en permanence à l'humidication) comme les clôtures, poteaux, terrasses. L'Azobé est aussi utilisable dans les situations dans lesquelles il est en permanance avec l'eau salée ou saumâtre comme par exemple les jetées et les pontons. Il appartient à la même classe d'emploi que le Teck et l'Ipé.

Principales utilisations

L'Azobé est utilisé principalement pour les applications suivantes: Aménagement extérieur (escaliers d'extérieur, terrasses et decks de piscine, Utilisation industrielle et travaux lourds (travaux hydrauliques en milieu marin immergé, ouvrages et ponts au contact du sol et de l'eau douce, écran acoustique en milieu urbain, voies ferrées et routières, traverses et bois de calage, plancher industriel et charpente lourde, fond de véhicule, wagon et conteneur), Utilisations diverses (tonnellerie, cuverie). 

Préservation

L'Azobé est non imprégnable comme le chêne et l'ipé.

Il résiste à l'attaque :

  • des insectes à larves xylophages (capricornes et vrilletes) comme le Cumaru,

  • des champignons ignivores comme le frêne et le jatoba.

  • des termites comme l'ipé.

Mise en oeuvre

L'usinage (moulurage, toupillage, mortaisage et perçage) de l'Azobé est semblable à celui de l'ipé.

Collage correct mais à l'intérieur seulement. Bonne tenue au clouage et au vissage et avant-trous requis.

Pour plus de détails, consulter la fiche technique