KOSIPO
KOSIPO

Nom latin : Entandrophragma candollei  

Autres noms : Etom, Omu, Atom-Assié, Heavy Sapele

Couleur : Brun à brun violacé sombre

Famille : Méliacées

Origine: Afrique

Dureté Janka: 1500 (supérieur au merisier rouge et à l'érable à sucre)

Masse volumique: 690 Kgs/m3 (3,41 lbs/pmp)

Stabilité en service: Peu stable comme l'érable sycomore et le pin maritime.

arrow&v

Classe d'emploi

Le Kosipo est un bois utilisable dans des situations dans lesquelles, il est non abrité, hors contact du sol et continuellement exposé aux intempéries, ou bien à l'abri mais soumis à une humidification fréquente comme par exemple le menuiseries et revêtements extérieurs. Il appartient à la même classe d'emploi que le cèdre, le cèdre rouge, le chataignier, le chêne, le mélèze, le Jatoba, etc.

Principales utilisations

Le Kosipo est utilisé principalement pour les applications suivantes: Structure et habillage (charpente légère, lamellé-collé, carrelet multi-plis, contreplaqué, placage décoratif), Menuiserie extérieure et façade de bâtiment (revêtement extérieur, bardage, menuiserie extérieure, portes, fenêtres, fermeture, volet), Menuiserie et aménagement intérieurs (parquets, escaliers, portes, lambris et habillage intérieur, agencement, ameublement, mobilier et ébénisterie), Construction navale (aménagement bateau, yachting).

Préservation

Le Kosipo est moyennement imprégnable comme le frêne.

Il résiste à l'attaque :

  • des insectes à larves xylophages (capricornes et vrilletes) comme le Cumaru,

  • des champignons ignivores comme le cèdre rouge.

  • des termites comme le chêne.

Mise en oeuvre

L'usinage (moulurage, toupillage, mortaisage et perçage) du Kosipo est semblable à celui du chêne, de l'érable et du merisier.

Collage correct. Bonne tenue au clouage et au vissage et avant-trous requis.

Pour plus de détails, consulter la fiche technique